Durabilité des produits en béton soumis à un environnement agressif vis-à-vis des armatures

L’étude concerne les mécanismes de dégradation des bétons liés à la corrosion des armatures et l’élaboration d’un modèle prédictif de durabilité. Sa finalité est de mieux quantifier les performances de couples « béton/enrobage » au regard des risques de corrosion liés à la carbonatation et aux ions chlorure.
Les calculs réalisés sur des cas concrets montrent qu’il est possible, pour des bétons compacts, d’optimiser le dimensionnement des enrobages de structures en béton en prenant en compte les propriétés des matériaux et les conditions environnementales réelles.

Ces travaux présentent un double intérêt :
– valoriser encore davantage les performances élevées des produits dues à une compacité importante du béton et un procédé de fabrication optimisé ;
– dans les normes (NF EN 206/CN et Eurocodes), justifier des critères de performances ou des obligations de moyen adaptés en fonction de la performance réelle des couples «béton/enrobage».

Les commissions de normalisation, en particulier celles liées aux Eurocodes, s’intéressent de près aux modèles de durabilité. Il est vraisemblable que les futures règles pour le dimensionnement des enrobages auront comme base le retour d’expérience bien entendu, mais également des analyses effectuées à l’aide de modèles prédictifs. Il est donc essentiel que la filière béton dispose de tels outils afin d’étayer ses argumentaires de manière robuste.

Mots-clés : armatures, carbonatation, corrosion, durabilité, environnement agressif, produits en béton