Épaisseurs minimales de table de compression de planchers à poutrelles et entrevous justifiant le critère d’isolation sous feu ISO 60 MIN

Pour la justification au feu des planchers à poutrelles et entrevous, il est possible d’utiliser plusieurs méthodes de vérification dont les valeurs tabulées.
Vis-à-vis du critère d’isolation, elles fournissent en fonction de la durée au feu visée pour l’ouvrage, des épaisseurs minimales de membrure supérieure à respecter quel que soit le type de   montage comportant une dalle de répartition formant table de compression continue avec entrevous de coffrage simple ou résistant.
Dans la norme NF P19-205, la pratique du DTU Feu Béton a été reconduite à 30 min. Au-delà, la pratique actuelle plus pénalisante de la norme NF EN 1992-1-2 et son annexe nationale a été reprise. A 60 min, l’épaisseur de la membrure supérieure passe alors de 60 mm à 80 mm.
Cette étude numérique montre que l’épaisseur minimale de membrure supérieure égale à 80 mm telle que proposée actuellement à 60 min peut être optimisée.
Sous les hypothèses de calculs thermiques sécuritaires adoptées, on montre que pour des entraxes allant jusqu’à 75 cm, le critère d’isolation I60 est satisfait sous les conditions suivantes :
• Pour les montages avec entrevous en PSE de hauteurs 120 mm, 150 mm ou 200 mm, le critère des 80 mm d’épaisseur de béton est justifié. Dans le cas particulier d’entrevous type dérogation couture pour association avec poutrelles en béton précontraint comportant une épaisseur de becquet inférieure ou égale à 30 mm, l’épaisseur de membrure supérieure minimale peut être réduite à 70 mm pour des entraxes allant jusqu’à 70 cm ;
• Pour les montages comportant des entrevous en béton de hauteurs 120 mm, 160 mm ou 200 mm, le critère des 80 mm d’épaisseur passe à 60 mm.
Ces valeurs peuvent être affinées en fonction de la typologie du montage étudié (poutrelles jumelées ou non, entraxe, choix différent dans les hypothèses de calcul thermo-physiques, …).