Eurocode 2 – Evolutions envisagées pour la définition des enrobages des armatures dans le cadre de la révision en cours

28 mai 2021

Afin de satisfaire les exigences de durabilité pendant toute la durée d’utilisation d’un ouvrage en béton, des dispositions constructives relatives à l’enrobage des armatures doivent être respectées. Aujourd’hui, pour les parties d’ouvrages structurelles, ces dispositions sont définies dans l’Eurocode 2. Elles prennent en compte les propriétés mécaniques des matériaux, les conditions environnementales, qu’elles soient d’ordre chimique ou physique, à travers la définition d’un état limite de service, les classes d’exposition et s’appuient sur le concept des classes structurales (schéma 1).

Des travaux sont en cours au niveau européen afin de faire évoluer les normes pour maîtriser encore davantage la durabilité des structures et produits en béton et homogénéiser davantage les pratiques en Europe. Les évolutions à venir concernent tant les obligations de moyens que des ouvertures à l’approche performancielle. Les futures règles pour le dimensionnement des enrobages auront comme base non seulement le retour d’expérience, mais également des analyses effectuées à l’aide de modèles prédictifs basés sur les performances réelles de durabilité. La notion de classe de résistance à l’exposition (ERC – Exposure Resistance Classes) est développée, ce concept se substituera à celui des classes structurales. Il propose de catégoriser les bétons en se basant sur leurs performances vis-à-vis des principaux environnements agressifs pouvant conduire à la corrosion des armatures (schéma 2). Le concept ERC est innovant car il permet un nouveau système de dimensionnement des enrobages basé sur les performances de durabilité des bétons. Il est basé sur une méthodologie qui prend en compte de manière cohérente :

  • la mise au point des modes opératoires normalisés européens pour déterminer les performances de durabilité des bétons dans les environnements liés à la carbonatation et à la diffusion des ions chlorure ;
  • le retour d’expérience dans le choix des épaisseurs d’enrobage et des performances des bétons, et une concordance entre les classes de résistance à l’exposition et les bétons actuellement autorisés par la norme NF EN 206/CN ;
  • les valeurs limites pour la définition des compositions de béton en considérant deux options :
    • approche prescriptive basée sur des obligations de moyens ;
    • approche performancielle basée sur des résultats d’essais, solution alternative aux obligations de moyens.
  • la modélisation des propriétés de durabilité du béton, notamment celles concernant les risques de corrosion dus à la carbonatation et à la migration des chlorures.

Les schémas suivants illustrent la manière dont les ERC sont envisagées à l’heure actuelle dans le système normatif européen.

Schéma 1 : Système actuel Schéma 2 : Système incluant les ERC
Schéma_1_Système actuel Schéma_2_Système incluant les ERC


* La collecte de vos données personnelles (nom, prénom, adresse email) par le CERIB est nécessaire dans le cadre de l’envoi de nos communications (newsletters, invitation aux évènements, enquête de satisfaction, communiqués divers) qui vise à vous informer des activités du Cerib. Les destinataires de vos données personnelles sont notamment les personnes au sein du CERIB en charge des services informatiques, marketing, relation client et prospection. Vos données personnelles sont conservées pour le temps nécessaire à l’exécution des finalités ainsi que pour la durée des prescriptions légales applicables. Conformément aux dispositions du RGPD, vous bénéficiez d’un droit d’accès à vos données personnelles, la rectification ou l’effacement de celles-ci (mentions légales).