Les recommandations du Projet National FastCarb sont en ligne

Le PN FastCarb s’est inscrit dans le contexte de la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte qui visait deux points importants pour le secteur de la construction : la promotion de l’économie circulaire en intégrant, en particulier, le recyclage des matériaux de construction avec comme objectif pour le secteur du BTP de valoriser 70% de ses déchets à l’horizon 2030 et la réduction des émissions de gaz à effet de serre en favorisant les constructions à faible empreinte carbone sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Cette loi a depuis été complétée par la Règlementation Environnementale 2020 dont les décrets imposent des seuils plus contraignants sur l’ensemble des émissions de CO2 d’un bâtiment sur son cycle de vie. Cette règlementation encourage les acteurs de la construction, qui ne seraient pas déjà engagés, à réduire l’empreinte carbone des bétons en utilisant les propriétés des granulats de béton recyclé (GBR) à devenir des puits de carbone. Enfin le décret relatif à la responsabilité élargie des producteurs de produits et de matériaux de construction vise à organiser et à financer les filières de collecte et de recyclage des matériaux de construction et devrait avoir pour conséquence de renforcer les tris des éléments bétons parmi les déchets avec pour effet indirect celui de favoriser la réutilisation des GBR dans des applications nobles.

Ces évolutions législatives et règlementaires montrent bien la pertinence du PN FastCarb et l’importance de la connaissance et de l’optimisation des mécanismes de carbonatation des GBR tant pour ce qui est de la captation de gaz à effet de serre que pour le développement de l’utilisation des GBR dans de nouveaux bétons et le développement de l’économie circulaire dans le secteur de la construction.

Le CERIB a été fortement impliqué dans les travaux du projet qui ont comporté 3 phases principales : une phase de recherche en laboratoire, une phase d’application sur des démonstrateurs industriels et enfin une phase d’application avec des bétons incorporant des GBR carbonatés pour la réalisation d’éléments en béton. Quelques travaux complémentaires ont également été réalisés : modélisation de la carbonatation d’un granulat de béton, essais de bio carbonatation et modélisation de la captation du CO2 par un bâtiment. Le présent document, en téléchargement, présente les résultats du projet et les recommandations qui en découlent.

Pour plus d’informations, contactez Jonathan Mai-Nhu, responsable du département Durabilité des Ouvrages, j.mai-nhu@cerib.com