Corrosion des armatures – Intérêt des inhibiteurs de corrosion et méthodologies pour le suivi dans la vie de l’ouvrage

Pour la plupart des produits préfabriqués, la corrosion des armatures est l’un des principaux phénomènes déterminants pour la durée de vie de la structure. Retarder au maximum l’apparition de ces mécanismes et disposer de données pour suivre leur évolution constituent de fait un enjeu de tout premier ordre.

  • Le recours à des solutions proactives de maintenance des structures par utilisation de capteurs (détection et suivi de la corrosion, capteur d’humidité, de pH, de température) présente un intérêt majeur pour les gestionnaires d’ouvrages. Les opérations de mise en place de capteurs dans le béton peuvent être facilitées et optimisées lorsqu’elles sont réalisées en usine, lors de la phase de fabrication des produits préfabriqués.
  • Concernant les inhibiteurs de corrosion, les données de la littérature mettent en évidence des résultats prometteurs lorsqu’ils sont appliqués suite à un amorçage de la corrosion par carbonatation. Leur efficacité vis-à-vis d’un démarrage de la corrosion par attaque de chlorures semble plus controversée.
    Le retour d’expérience à long terme sur produits ou ouvrage étant limité, il est difficile de statuer avec certitude sur l’efficacité des inhibiteurs de corrosion dans le temps.

Les solutions mises en avant concernent aussi bien les préfabricants (plus grande valeur ajoutée des produits en béton) que les gestionnaires d’ouvrages (optimisation des coûts d’entretien et de maintenance).

Mots-clés : armature, capteur, chlorures, corrosion, durabilité, inhibiteur de corrosion