Gradients thermiques sur les dalles de planchers hauts non isolés

Gradients thermiques sur les dalles de planchers hauts non isolés

Planchers hauts et variations de température

Les planchers hauts en béton peuvent être soumis à des gradients de température (variations de températures dans l’épaisseur) sous l’effet de l’ensoleillement. Cette situation concerne les planchers hauts non isolés, et de manière générale, tous les planchers en phase de construction. Les déformations, gênées par les liaisons au reste de la structure, génèrent des sollicitations au niveau des appuis et nécessitent des dispositions constructives particulières. Ces phénomènes sont assez mal connus des prescripteurs, ce qui conduit aujourd’hui à les négliger ou à l’inverse à adopter des valeurs de gradients trop sévères.

Détermination du gradient linéaire

Le couplage des études thermiques dynamiques et mécaniques a permis de proposer deux méthodes analytiques de détermination du gradient linéaire caractéristique à utiliser lors du dimensionnement du plancher. Ces deux méthodes prennent en compte le type de plancher mis en oeuvre (plancher à prédalles, plancher à dalles alvéolées), ses propriétés géométriques (formes des alvéoles, épaisseur,…), la présence ou non de revêtement et ses caractéristiques.

 

Mots-clés : dalle de plancher, gradients thermiques, plancher à dalles alvéolées, plancher à prédalle, plancher haut, variation de température