Un Village Béton au Carrefour des Gestions Locales de l’Eau

Un Village Béton au Carrefour des Gestions Locales de l’Eau
28 January 2020

Les 29 et 30 janvier 2020, le Village Béton revient au Carrefour des Gestions Locales de l’Eau à Rennes sous la bannière des Smart Systèmes en Béton et sous l’égide des institutionnels et experts de la filière béton : FIB (Fédération de l’Industrie du Béton), Cerib (Centre d’Études et de Recherches de l’Industrie du Béton) et CIMbéton (Centre d’Information sur le Ciment et ses applications).

Espace d’échanges et de réflexion collective en faveur de la gestion responsable de l’eau et de la qualité des ouvrages d’assainissement, le Village Béton présentera les dernières solutions préfabriquées en béton pour collecter, transporter et gérer le traitement des eaux usées et pour infiltrer, collecter, transporter, gérer les volumes et la qualité des rejets des eaux pluviales.

Deux conférences axées sur la pérennité des réseaux d’assainissement animées par Lionel Monfront, directeur Produits Marchés, Cerib, le mercredi 29 janvier

Le Cerib et la FIB, avec les industriels du béton, sont parties prenantes dans l’écriture et la révision des référentiels concernant les réseaux d’assainissement qui permettent de structurer et de faire évoluer ce marché en termes de performance et d’innovation. L’industrie des produits en béton, avec le Cerib, a activement contribué à la révision du Fascicule 70 du CCTG, développant davantage les exigences pour les ouvrages de gestion des eaux, pour assurer leur pérennité.

  • 14 h – 14 h 40 : Évolutions de deux outils pour des réseaux durables : le Fascicule 70-1 révisé et le logiciel ODUC+ actualisé 

Assurer la pérennité des réseaux d’assainissement est impératif, notamment au regard des contraintes financières. Des outils existent pour y contribuer, notamment lors des phases de conception et de mise en œuvre. Le Fascicule 70-1 du CCTG, relatif aux canalisations à écoulement à surface libre a été révisé. Sans attendre son approbation officielle par les ministères, la version définitive est d’ores et déjà utilisable et disponible sur le site Internet de l’ASTEE. Le module de dimensionnement mécanique des réseaux ODUC+ a donc été actualisé en conséquence. Il est téléchargeable librement sur www.cerib.com et utilisable en ligne sur www.oduc-plus.fr.

  • 15 h – 15 h 40 : Nouveaux référentiels autour de la gestion des eaux pluviales 

La gestion décentralisée des eaux pluviales est un enjeu majeur dans un contexte de réchauffement climatique. Une gestion efficace du cycle des eaux pluviales est impérative pour limiter le ruissellement des eaux par temps de pluie, maîtriser les pollutions urbaines et sauvegarder la qualité des eaux. Le fascicule 70-2 du CCTG vient d’être révisé et développe davantage les exigences pour que les ouvrages réalisés soient pérennes. D’autre part, une certification est mise en place sur les produits drainants en béton. Cette certification permet d’attester des performances des produits en lien avec les exigences fonctionnelles.

Des systèmes vertueux inscrits dans une démarche d’éco-conception et d’économie circulaire

Par leur capacité à embarquer de l’intelligence, les solutions préfabriquées en béton permettent de préserver la ressource en eau et le milieu naturel, d’optimiser la construction, le fonctionnement et l’exploitation des réseaux d’eaux pluviales et usées, de maîtriser les risques d’inondation et de ruissellement, de lutter contre l’imperméabilisation des surfaces urbaines…

Fabriqués avec un recours maîtrisé à une ressource naturelle de proximité et par des industriels ancrés dans les territoires, les Smart Systèmes en Béton s’inscrivent pleinement dans le principe de l’économie circulaire, en favorisant les boucles courtes,  en reliant les problématiques d’éco-conception et de gestion des ressources locales, en concevant des ouvrages faciles à déconstruire, de façon sélective,  ou encore en privilégiant l’utilisation des matériaux issus de bétons déconstruits ou de ressources issues d’autres activités économiques.

Dans ce cadre, plusieurs expérimentations sont menées actuellement pour intégrer dans ces produits et systèmes performants des matières premières secondaires issues des territoires locaux. Citons par exemple l’utilisation de coquilles de pétoncles, Saint-Jacques et crépidules à hauteur de 50 % de la composition granulaire des pavés drainants mis en œuvre sur la commune de Wimereux (Hauts-de-France) ou dans la même région, l’expérimentation portée par la Métropole Européenne de Lille pour intégrer dans Hydrocyl® (cylindres creux en béton pour les chaussées réservoirs) des sédiments de dragage portuaires et fluviaux.

Des systèmes diversifiés pour s’adapter à chaque problématique environnementale

Les Smart Systèmes en Béton proposent une gamme très diversifiée de solutions pérennes pour toutes les problématiques de collecte, transport, traitement, captation, stockage et évacuation des eaux, adaptés aux enjeux en termes d’environnement. Tous les projets trouvent leurs solutions grâce à l’adaptabilité technique à chaque chantier et à la multiplicité des applications des produits en béton, tels que les tuyaux, regards de visite, collecteurs en voussoirs, bassins de retenue, canalisations, bassins d’orage et de dépollution, caniveaux, ouvrages de régulation, et des produits en béton permettant d’infiltrer et stocker la pluie là où elle tombe : pavés et dalles drainants, produits pour les chaussées à structures réservoirs…

Des systèmes intelligents qui embarquent les nouvelles technologies numériques

L’utilisation du BIM dans une démarche collaborative, à travers une maquette numérique 3D et les données utiles et structurées qu’elle embarque, mais aussi l’apport de nouvelles technologies associées aux produits  en béton, permettent de mieux encore rationnaliser toutes les étapes de la construction, en particulier en milieu urbain, de la conception, à l’exécution et maintenance et tout au long de la vie de l’ouvrage. C’est aussi une source d’opportunité complémentaire pour aider tous les acteurs du secteur à être plus efficaces et à mieux échanger.