Conditions d’emploi des protections grimpantes sur maçonneries en blocs en béton

Cette étude a permis d’établir les conditions d’emploi des protections grimpantes fixées sur les maçonneries en blocs en béton en phase de construction et de définir un protocole d’essai
à échelle réduite pour l’évaluation de la sécurité à l’emploi des blocs en béton de granulats légers pour la fixation des protections grimpantes qui comprend :
• Une vérification de la résistance moyenne à la flexion fwm1 (plan de rupture parallèle aux lits de pose) selon la méthode d’essai de la norme NF EN 1052-5 et mesurée à 24h supérieure ou égale à 0,10 MPa ;
• Une vérification de la résistance initiale moyenne au cisaillement selon la méthode d’essai de la norme NF EN 1052-3 et mesurée à 24h supérieure ou égale à 0,25 MPa ;
• Une vérification de la résistance moyenne au poinçonnement selon le protocole ci-inclus permettant d’attester d’une résistance au poinçonnement, basée sur les efforts de résistance requis pour les essais des protections grimpantes, de 5,4 kN.